Forum du Lys Noir

Le forum officiel de l'alliance du Lys Noir sur Travian
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 top 1300 snif

Aller en bas 
AuteurMessage
Anetheron
Serviteur du Lys
Anetheron

Masculin
Nombre de messages : 2724
Age : 28
Peuple : Romains
Localisation : SO
Idéal de sexe opposé : Wohlrajh !!!
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: top 1300 snif   Jeu 15 Juin - 22:56



14/06/06

2 jours que ça dure. Pas un instant de répit pour mes villageois.
Aujourd’hui, c’est définitivement l’heure de se retirer. Des centaines d’Hédouins reviennent d’Arkania, accompagnés de quelques druides et phalanges.

Puisque le proconsul F***** ne veut pas lâcher ce village, il faudra qu’il prouve qu’il le mérite. F***** nous espionne continuellement, il sait pertinemment qu’un regroupement a lieu à Falasmaryon.

Anetheron, vieilli de dix ans en deux jours, s’avança, pour la dernière fois sûrement, sur le balconnet du palais de Falasmaryon.

« Villageois !

Vous savez tous ici que nous ne tiendrons plus longtemps. Presque la moitié du village s’est déjà rangé du côté de l’envahisseur Romain, et je sais qu’après cette soirée vous ne pourrez plus que faire de même pour sauver votre vie.
Je ne vous en voudrai pas, cependant, il est encore temps de vérifier si F***** est digne de cette cité, à vous de prouver que ce n’est pas le cas pour garder votre indépendance !
318 de vos frères sont en route vers le village pour le défendre, en armes, montés sur les chevaux les plus puissants de ce monde. À leurs côtés, les druides les plus renommés, les phalanges les plus fidèles à ce royaume.

Tous resterons ici jusqu’à leur mort, parce que ce village est celui où tous sont nés, où tous ont grandi. Leurs chevaux mêmes ont été élevés dans les écuries là-bas, et leurs armures forgées dans cette armurerie. Leurs techniques de combat leur ont été apprises dans cette académie, par leurs ancêtres qui doivent eux-mêmes tout à ce lieu de savoir et de création.

Je compte donc sur vous pour prouver une dernière fois que vous êtes fiers d’avoir vécu ici sous mon commandement. Prenez les armes une dernière fois aux côtés de mes soldats, et montrez à ce romain, qui vient des lointaines plaines de l’ouest, comment meurent les habitants d’ici, les armes à la main ! »

Leur œil s’éclaire. Tous savent que cette résistance est vaine, et pourtant ils me suivent tous, pour l’honneur de ce qui ne sera demain qu’un champ de ruine romain.

Les Hédouins arrivent enfin, rajoutant encore au courage des paysans.
Les Romains sont partis du camp il y a environ trois heures selon les éclaireurs, ce n’est plus qu’une question de minutes avant que les Equites Imperatoris ne dévalent la colline de l’ouest.



Les ombres noires de cavaliers se dessinent au sommet. Ils sont plus de 600.

Les Hédouins sont prêts, resserrés les uns contre les autres, derrière la palissade afin de parer une éventuelle charge. Les villageois ont été équipés et tiennent bon les portes de la cité. Les femmes et les enfants, sur la palissade, rassemblent quantité de projectiles improvisé, des cailloux de la place aux timbales à bière, en passant par toute sorte de mobiliers en bois, afin de les lancer sur l’ennemi.

Le bruit caractéristique des trompes Romains s’élève dans la tiédeur de la soirée, déchirant l’oppressant silence. Le bruit des chevaux qui déferlent fait trembler les hommes, de l’autre côté de la palissade, mais pas un n’a laissé son poste. Les destriers blancs des Hédouins commencent à ne plus tenir en place. L’ennemi se rapproche.

Dans un bruit épouvantable, la porte vole en éclats, projetant les misérables qui la tenaient à plusieurs pieds. Les Equites Imperatoris massacrent tout ce qui passe à leur portée, mais les Hédouins tiennent bon. Les deux partis se battent avec une exceptionnelle adresse.

Les pertes sont énormes de chaque côté, mais les Romains, supérieurs en nombre et en force, finissent par prendre l’avantage. Les Hédouins, encerclés en petits groupes, se font massacrés, ainsi que tout villageois s’interposant.



Les cavalier Romains sont finalement partis. Pas un des nôtres n’a survécu. Les villageois qui ont échappé au massacre se sont réfugiés sur les hauteurs, contemplant les restes de leurs frères gisants sur la place.

On brûla les corps. Les chevaux restants furent chargés pour le départ et attachés dans les montagnes, pour pouvoir partir précipitamment.

Les catapultes passèrent sur le village, par plusieurs fois nous réussîmes à reconstruire le palais, mais rien n’y fît. Falasmaryon tomba finalement sous le feu des armes de siège romaines et les sénateurs achevèrent la conversion du village.

Nous ne pouvions plus défendre. Les rescapés détachèrent les chevaux, et partirent pour Vénymia, dernier refuge sûr pour mes hommes.

J’ai bon espoir que Mercadyon résiste de part sa petite taille, et Vénymia survivra également. Six colons partiront donc dans peu de temps à la conquête de nouvelles terres.


14.06.06 à 17:40:11 heures, Chute de Anaïtia.
15.06.06 à 16:00:06 heures, Chute de Falasmaryon

_________________

WOHLRAJH EST MON MAÎTRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
top 1300 snif
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il s'est transformé en carote ... Snif ...
» 1300 pts EN full pieton VS 1300 pts Space Wolves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Lys Noir :: Tavernes :: Tavernes du Lys Noir :: RP-
Sauter vers: